Laboratoire de Physique
Theorique d'Orsay

Accès / Find us

Bâtiment 210
Univ. Paris-Sud 11
91405 Orsay Cedex
France
T. 01 69 15 63 53
F. 01 69 15 82 87



CNRS U-PSUD Retour au menu Imprimer Contact Plan Crédits
 
 
Agenda > Séminaires / Seminars > Ph. Statistique Dernier ajout : jeudi 2 octobre 2014.

Séminaire commun LPT/LPTMS 2008-2009

Les séminaires de Physique Statistique des Systèmes Complexes se tiennent le jeudi à 14 heures (sauf indication contraire), soit au LPT (bâtiment 210) en salle 114, soit au LPTMS (bâtiment 100A) en salle 201.

Contact pour les séminaires : Jean-Michel Caillol et Silvio Franz.


-  Jeudi 25 Septembre à 14h au LPTMS

S. Cocco (LPS de l’Ecole Normale Superieure)

Approches inverses pour la reconstruction d’interactions effectives entre neurones rétiniens

Résumé :

Les enregistrements multi-electrodes donnent accès à l’activité simultanée d’un grand nombre de neurones pendant plusieurs heures. Déduire des informations sur le cablage de la rétine à partir de ces données est un problème important en neurobiologie. Je présenterai deux approches inverses qui (permettent d’adresser ce problème et d’inférer des interactions effectives entre neurones. J’analyserai avec ces méthodes des enregistrements de l’activité des cellules ganglionnaires dans la rétine de salamandre et discuterai les résultats obtenus.


-  Jeudi 02 Octobre à 14h au LPT

Andrea GAMBASSI

(Max Planck Institut für Metallforschung, Stuttgart)

The Casimir effect : from quantum to critical fluctuations.

Résumé :

The Casimir effect in quantum electrodynamics (QED) is perhaps the best-known example of fluctuation-induced long-ranged force acting on objects (conducting plates) immersed in a fluctuating medium (quantum electromagnetic field in vacuum). A similar effect emerges in statistical physics, where, e.g., colloidal particles immersed in a binary liquid mixture experience an additional force due to the classical thermal fluctuations occurring in the surrounding medium. This Casimir-like force acquires universal features upon approaching a critical point of the medium and becomes long-ranged at criticality. In turn, this universality allows the theoretical investigation of the force via representative models and also a stringent experimental test of the corresponding predictions. In contrast to QED, the strength and sign of the Casimir force resulting from critical fluctuations can be easily tailored by surface treatments and temperature control. The talk reviews some recent advances in the theoretical study of the universal properties of the critical Casimir force arising in thin films. Our predictions compare very well with the experimental results obtained for wetting layers of fluids. We discuss how the Casimir force between a colloidal particle and a planar wall immersed in a binary liquid mixture has been measured with femto-Newton accuracy, comparing these experimental results with the corresponding theoretical predictions.


-  Jeudi 09 Octobre à 14h au LPT

Ihor MRYGLOD

(Institute for Condensed Matter Physics of National Academy of Sciences of Ukraine, 1 Svientsitskii St., UA-79011 Lviv, Ukraine)

Collective dynamics in liquids : non-hydrodynamic excitations.

Résumé :

Concept of collective excitations has played an important role in dynamics of many-particle systems. In this report general formalism, developed for the study of collective behaviour in liquids, is presented. The theory is formulated in the computer-adapted form being convenient for combination of computer simulations and analytical studies. Within this framework we consider several models of liquids, starting from simple fluids and metallic liquids up to liquid mixtures and ionic melts. The main emphasis is done on the role of kinetic-like modes and their contributions to time correlation functions. In particular we discuss the problem of phonon-like excitations in liquid mixtures. Collective dynamic variables, possessing the properties of normal coordinates, could be defined rigorously for a general case of a multicomponent mixture. Another issue of this study is asymmetry effects, caused for by a difference in masses, sizes or charges of particles in mixtures. Such asymmetry induces several very specific features in the collective dynamics as well as in transport properties. We report the results, obtained for asymmetric binary mixtures of neutral particles with mass asymmetry and charged particles with charge asymmetry. And finally it is discussed how the theory can be generalized in order to take into the polarization effects in molten salts.


-  Jeudi 16 Octobre à 14h au LPTMS

Victor Yakovenko

(Department of Physics, University of Maryland)

New developments in statistical mechanics of money, income, and wealth

Résumé :

The talk reviews progress in applications of statistical physics to probability distributions of money, income, and wealth in a society. Developing an analogy between the probability distributions of energy in physics and money in economics, we argue that the distribution of money should follow the exponential Boltzmann-Gibbs law for certain classes of models with interacting economic agents. Analyzing the empirical data, we found that income distribution in the USA has a well-defined two-class structure. The majority of the population (about 97%) belongs to the lower class characterized by the exponential ("thermal") distribution. The upper class (about 3% of the population) has a Pareto power-law ("superthermal") distribution, whose parameters change in time with the rise and fall of financial markets. We propose a concept of equilibrium inequality in a society, based on the principle of maximal entropy, and quantitatively demonstrate that it applies to the majority of population. For a recent review article, see arXiv:0709.3662.


-  Jeudi 30 Octobre à 14h30 au LPT

Joel Lebowitz

( Department of Mathematics, Rutgers University )

Local Properties of Macroscopic Systems in Stationary States : The ABC Model

Résumé :

I will discuss the probabilities of observing configurations of particles or spins in a stationary macroscopic system, be it in equilibrium or maintained in a nonequilibrium stationary state by external driving forces. I will describe in particular the stochastic ABC model on an interval or a ring when the system can be in more than one state, i.e. at a phase transition.


-  Vendredi 14 Novembre à 11h au LPTMS

-   !!!Attention : date et heure inhabituelles !!!

Olivier Rivoire

(Laboratory of Living Matter Center for Studies in Physics and Biology The Rockefeller University New York)

Secteurs dans les protéines : unités fonctionnelles de la structure tertiaire

Résumé :

Les protéines sont des objets de choix pour étudier les principes d’organisation du vivant. Je montrerai comment, en analysant les corrélations entre acides aminés de séquences homologues, nous avons trouvé qu’une protéine peut être décomposée en « secteurs ». Ces secteurs sont composés d’acides aminés non consécutifs le long de la séquence, mais néanmoins adjacents sur la structure repliée. Ils contrôlent chacun un aspect différent de la fonction et sont indépendamment sujets à variation. Pour la famille S1A de protéases qui servira d’illustration, trois secteurs sont ainsi présents, associés aux propriétés de catalyse, spécificité et stabilité de ces enzymes. (Travail en collaboration avec Najeeb Halabi, Stanislas Leibler et Rama Ranganathan.)


-  Jeudi 20 Novembre à 14h au LPT

Hélène Berthoumieux

(Laboratoire de physico-chimie théorique UMR Gulliver 7083 ESPCI )

Réseaux de réactions chimiques et modulation de température

Résumé : Une cellule biologique peut être décrite comme un ensemble d’espèces réactives connectées par des réactions chimiques. L’ensemble de ces réactions forment des réseaux. La caractérisation in vivo des réseaux, leur topologie et la valeur des paramètres dynamiques associés, est un challenge pour les biologistes et les chimistes. Une modulation de température est une perturbation non invasive qui revèle la cinétique des réseaux de réactions chimiques. Nous montrons comment la réponse a une faible modulation de température d’une ou de plusieurs espèces inclues dans un réseau donne accès a la topologie et aux paramètres dynamiques décrivant ce réseau. Nous illustrons cette méthode dans le cas des réseaux les plus simples et donnons quelques pistes permettant une validation experimentale de cette procédure.


Vendredi 21 Novembre à 14h30 au LPT

-   !!!Attention : date et heure inhabituelles !!!

-   !!!Séminaire informel de Phys. Stat. et Phys. Math. !!!

Raphaël Chetrite

(ENS Lyon)

Des relations de fluctuation aux théorèmes de fluctuation-dissipation.

Pendant longtemps, la majorité des résultats que nous possédions en physique statistique hors d’équilibre étaient valables au voisinage de l’équilibre. C’est le cas par exemple du théorème de fluctuation-dissipation démontré sous sa forme moderne par Callen et Welton en 1951, des relations de réciprocité que Onsager démontra en 1930 et des relations de Green- Kubo datant de 1957. En 1993, Evans, Cohen et Morriss ont découvert lors d’une simulation numérique une symétrie dans la distribution de la création d’entropie d’une particule thermostatée soumis à une force extérieur. Cette découverte entraîna une grande quantité de travaux et de résultats : depuis les relation de Gallavotti et Cohen, de Jarzynski, de Crooks, jusqu’à l’application pour la manipulation de petites particules par les groupes de Peliti et Seifert entre autres. Chacune de ces relations concernant une quantité donnée : la contraction dans l’espace des phases, la production d’entropie, le travail reçue ou la chaleur reçue, qui souvent diffère d’un travail à l’autre. La disparités des formalismes et des quantités définies est la source des polémiques et conflits qui agitent régulièrement ce domaine. Lors de mon séminaire, mon premier but sera de montrer que tous ces résultats sont cohérents et peuvent être unifié dans le cadre des processus diffusifs et que la multiplicité des définitions possibles provient de la non unicité du renversement temporel d’un système. Je montrerais les liens entre les relations de fluctuation et les théorèmes de fluctuationdissipation. Je discuterais aussi les applications à des modèles simples de turbulence ou de localisation d’Anderson.


-  Jeudi 04 Décembre à 14h au LPTMS

G. Biroli

(Institut de Physique Théorique, Saclay, CEA)

Supersolidity and disorder : superglass phase and quantum dislocations

Résumé :

The possibility that quantum solids become superfluid at very low temperature was suggested theoretically in the early seventies. Nonetheless, the first promising experimental evidence of supersolidity was found only four years ago by Kim and Chan for solid He$^4$ . By now it is clear that the preparation history of the solid sample is crucial : the supersolid signal can reach surprisingly large values when the solid is formed by a rapid freezing from the normal phase. It can be reduced to an unobservable level by annealing : perfect He$^4$ crystals are \it not supersolid. Clearly disorder plays a crucial role. After an introduction to supersolidity and a presentation of the most salient experimental results I will present our works on disordered supersolids. I shall present a theoretical analysis of the super-glass phase and I shall show how quantum effects can lead to dislocation-induced supersolidity.


-  Jeudi 11 Décembre à 14h au LPT

Alberto Sicilia

(LPTHE, Jussieu)

 !! Attention : le Séminaire se tiendra dans l’amphi I !!

Domain growth in 2d : exact results, simulations and experiments

Résumé :

Dynamical systems quenched from a disorder into an ordered phase, may display coarsening phenomena. The simplest example is the Ising ferromagnet. When the system is cooled rapidly through the transition temperature, domains of the two ordered phases form and grow (coarsen) with time. In the present work we obtain the exact result for the statistics of the areas enclosed by domain boundaries for the coarsening dynamics of a nonconserved scalar field in two dimensions. This result represents the first analytical demostration of the dynamical scaling hypothesis for this system. These results can be also generalizated to the coarsening dynamics under the effect of finite temperature or the presence of quenched disorder. All these results have been tested with simulations on the two-dimensional square-lattice Ising model using a Montecarlo algorithm. We have also done experiments on the coarsening dynamics of liquid crystals. It was proposed that deracemization in this system is a curvature-driven process. We test this prediction using our exact result for the distrubution of areas. We demonstrate that deracemization in such liquid crystals belongs to the Allen-Cahn universality class, and that the exact formula, can be used as a strict test for this dynamic universality class.


-  Vendredi 12 Décembre à 14h au LPTMS

-   !!!Attention : date et heure inhabituelles !!!

Aleksandra Walczak

(Princeton)

Learning design principles from noisy small gene regulatory networks

Résumé :

The regulation of gene expression in cells is a stochastic many body process. An important source of complexity in the interactions between genes lies in the molecular details, which control the properties of small genetic networks. The relatively small number of protein molecules of a given type present in the cell and the nonlinear nature of chemical reactions results in complex behaviours which are hard to predict from first principles. I will discuss mathematical models and approximations which allow for analytical progress in studying noise on different levels of the regulatory system. I will show examples of how molecular noise can influence the cell’s phenotype and together with information flow considerations lead to predict not only the connectivity but also the detailed biochemistry of a biological network. Lastly, I will discuss different approaches of how a stochastic molecular level description can be successfully expanded to larger regulatory systems


-  Jeudi 22 Janvier à 14h au LPT

Andrei Fedorenko

(ENS Lyon, Laboratoire de Physique)

Elastic objects in disordered media, surface growth and loop erased random walks.

Résumé :

I will present our recent results on elastic objects in disordered media which is a fruitful concept to study diverse physical systems such as domain walls in ferromagnets, charge density waves in solids, vortices in type-II superconductors, etc. In all these systems the interplay between elasticity which tends to keep the object ordered (flat or periodic) and disorder which induces distortions results in very rich glassy behavior. I will discuss the effects of disorder correlations and applications to other problems such as surface growth, disordered bosons and loop erased random walks.


-  Jeudi 05 Février à 14h au LPTMS

Ludovic Jaubert

(ENS Lyon, Laboratoire de Physique)

Topological order in spin ice : from the Kasteleyn transition to magnetic monopoles

Résumé :

As the first example of a geometrically frustrated material with ferromagnetic interactions, spin ice made a noticeable entry among the family of frustrated systems approximately 10 years ago. Its low energy properties are governed by the ice-rules, a topological constraint that leads to rich and exotic collective behaviour : finite entropy down to zero Kelvin, long-range algebraic correlations and the recent discovery of fractionalisation for the first time in a three dimensional system, through the creation of effective magnetic monopoles.

I will review some of this physics and present recent results on the unconventional phase transitions that arise from the degeneracy lift within the topologically constrained manifold : the so-called Kasteleyn transition in a magnetic field and a critical point of infinite order induced by bond distortion. Finally, I will also discuss the low temperature dynamical slow down in the context of magnetic monopoles. When possible, I will compare analytic and numerical results with experimental data from spin ice compounds Dysprosium or Holmium Titanate.


-  Jeudi 12 Février à 14h au LPT

Yacine Ikhlef

(Rudolph Peierls Centre for Theoretical Physics, University of Oxford)

Observables holomorphes sur réseau et modèles de boucles intégrables

Résumé :

Les modèles de boucles sont des ensembles statistiques de polygones sur le réseau, reliés à des problèmes de Physique Statistique (percolation, modèle d’Ising, etc.), et possèdent des points critiques. Nous présentons, dans certains modèles de boucles, des observables "holomorphes sur réseau", qui verifient une version discrète des équations de Cauchy-Riemann. L’existence de telles observables implique, sous des hypothèses supplémentaires, des conséquences fortes sur la limite continue, comme la criticalité ou meme l’equivalence avec SLE. D’autre part, il apparait, dans les cas particuliers étudies, que la condition d’holomorphicité sur ces observables de boucles est réalisée lorsque les poids de Boltzmann prennent leur valeur intégrable, c’est-a-dire qu’ils vérifient les équations de Yang-Baxter.


-  Vendredi 13 Février à 11h30 au LPTMS

Matteo Marsili

(ICTP, Trieste)

 !! ATTENTION : Date et heure inhabituelles !!

On financial weapons of mass destruction

Résumé :

We contrast Arbitrage Pricing Theory (APT), the theoretical basis for the development of financial instruments, with a dynamical picture of an interacting market, in a simple setting. The proliferation of financial instruments apparently provides more means for risk diversification, making the market more efficient and complete. In the simple market of interacting traders discussed here, the proliferation of financial instruments erodes systemic stability and it drives the market to a critical state characterized by large susceptibility, strong fluctuations and enhanced correlations among risks. This suggests that the hypothesis of APT may not be compatible with a stable market dynamics. In this perspective, market stability acquires the properties of a common good, which suggests that appropriate measures should be introduced in derivative markets, to preserve stability


-  Jeudi 19 Février à 14h au LPTMS

Gilles Tarjus

(LPTMC, Univ. P et M. Curie, Paris)

**** SEMINAIRE REPORTE AU 9 AVRIL *****

Transitions de phase et comportement critique des systèmes en présence d’un champ aléatoire : Une approche par le groupe de renormalisation non-perturbatif.


-  Jeudi 05 Mars à 14h au LPTMS

Julien Tailleur

(University of Edinburgh)

Mecanique statistique du mouvement bacterien

Résumé :

Les bacteries de type Escherichia coli se deplacent via une dynamique dite de courses et culbutes : elles alternent des deplacements quasi-rectilignes avec des reorientations rapides de leur direction. En l’absence de biais exterieurs, ce mouvement est diffusif à grande echelle et la situation pourrait sembler simple. L’origine de cette diffusion differe toutefois fondamentalement de celle du mouvement brownien ce qui entraine un certain nombre de consequences importantes, en particulier lorsque l’on applique des potentiels exterieurs (gravite, piegeage, etc...) à des bains de bacteries. Je montrerai comment construire une hydrodynamique fluctuante pour decrire une assemblee de bacteries et comment rendre compte de ces phenomenes dans ce cadre.


-  Jeudi 12 Mars à 14h au LPTMS

Jean-Noël Aqua

(Ecole Centrale de Marseille)

Auto-organisation et élasticité des films cristallins

Résumé :

La dynamique de la croissance de films solides est le sujet de nombreuses études théoriques et expérimentales motivées tant par leurs intérêts fondamental qu’appliqué. Suite aux instabilités élastiques, des films minces semi-conducteurs peuvent s’auto-organiser en nanostructures potentiellement utiles pour la fabrication de boîtes quantiques ou de nanofils. Un système expérimental typique est un film de germanium/silicium sur du silicium, dont la dynamique de croissance révèle une grande variété de structures : prépyramides, pyramides, dômes ou huttes.

A l’origine, un film solide contraint est sujet à l’instabilité d’Asaro-Tiller-Grinfel’d (ATG) due à un transfert de matière déterminé par la compétition entre les interactions élastiques déstabilisantes et la stabilisation par l’énergie de surface. Cette instabilité résulte en des singularités en temps fini permettant de concentrer la contrainte en certaines zones. Nous avons étudié une variation de cette instabilité permettant d’inclure des effets de mouillage importants pour des films minces. Le potentiel de mouillage combiné aux non-linéarités non-locales élastiques stabilise le système et prévient les singularités. A l’inverse, le système évolue vers un réseau d’îlots séparés par une couche de mouillage, dont les plus gros croissent au détriment des plus petits. Le système est sujet à un coarsening non interrompu dont nous caractérisons les exposants dynamiques non classiques.

Dans un deuxième temps, nous nous intéresserons aux propriétés statistiques des îlots formés sous contrainte élastique. La distribution de taille des clusters obtenus sur des surfaces cristallines est un sujet en pleine activité. Les lois d’échelle semblent bien vérifiées mais leur interprétation est encore partiellement soumise à débat. La prise en compte d’interactions élastiques à longue portée apporte une complexité supplémentaire que nous avons étudiée par des simulations de type Monte-Carlo cinétique. Nous présenterons quelques résultats récents concernant les densités et fonction de répartition pour des systèmes en hétéroépitaxie.


-  Lundi 23 Mars à 11h00 au LPTMS

-   !!!Attention : date et heure inhabituelles !!!

Yoshiyuki KABASHIMA

(Department of Computational Intelligence and Systems Science Tokyo Institute of Technology, Yokohama 2268502, Japan)

Analyticity breaking and complex zeros with respect to the replica number in random energy models

Résumé :

We provide an exact expression of the moment of the partition function for random energy models (REMs) of finite system size. The expression can be handled both analytically and numerically, which is useful for examining how the analyticity of the moment with respect to the replica numbers, which play the role of powers of the moment, can be broken in the thermodynamic limit. A comparison with a replica method analysis indicates that the analyticity breaking can be regarded as the origin of the one-step replica symmetry breaking of REMs. The expression is also utilized for characerizing the analyticity breaking by loci of complex zeros of the moment function in a manner similar to Lee-Yang’s scenario concerning phase transitions. # Joint work with Kenzo Ogure, Kyoto University. # References : arXiv:0812.4654, arXiv:0812.4655


-  Jeudi 26 Mars à 14h00 au LPTMS

Claude Godrèche

(DSM-IPhT)

C’est l’histoire d’un spin...

Résumé :

Quel enseignement peut on tirer de l’étude de deux classes de processus (processus multiplicatifs et processus de renouvellement), pour lesquels les calculs analytiques sont faisables, sur la dynamique instationnaire des systemes hors d’équilibre ?


-  Jeudi 02 Avril à 14h00 au LPTMS

Mauro Sellitto

(ICPT Trieste)

Steady-state and fluctuations properties of driven glassy dynamics

Résumé :

Many-particle systems with density-dependent diffusion coefficient show unusual transport properties when driven into a nonequilibrium steady state by nonconservative forces. In this seminar, I will discuss some of these properties including directed motion and negative resistance, rheological-like behaviour and jamming transition, and finally the statistics of current fluctuations and their symmetry under time-reversal.


-  Jeudi 9 Avril à 14h au LPTMS

Gilles Tarjus

(LPTMC, Univ. P et M Curie, Paris)

Transitions de phase et comportement critique des systèmes en présence d’un champ aléatoire : Une approche par le groupe de renormalisation non-perturbatif.

Résumé :

Le comportement critique du modèle O(N) en présence d’un champ aléatoire est l’objet de controverses depuis plus de 30 ans. Au coeur du problème se trouve la propriété de "réduction dimensionnelle" (entre le système en champ aléatoire en dimension d et le système pur en dimension (d-2)), prédite par la théorie de perturbation mais contredite par des résultats rigoureux. Pour aborder cette question, nous avons développé une approche reposant sur le groupe de renormalisation fonctionnel (FRG) non-perturbatif. A l’intérieur de ce cadre théorique, l’échec de la théorie de perturbation est dû au caractère non-analytique du point fixe à température nulle qui contrôle le comportement critique du système. Cette "non-analyticité", qui trouve son origine dans l’existence d’états métastables, conduit à des exposants qui diffèrent des prédictions de la réduction dimensionnelle en dessous d’une dimension critique d_c(N), avec d_c(N=1) voisin de 5. Nous avons combiné l’approche de FRG non-perturbatif avec le formalisme supersymétrique développé par Parisi et Sourlas (1979), montrant que la supersymétrie est spontanément brisée le long du flot de RG en dessous de la dimension critique d_c(N). Notre approche permet de plus une description unifiée du comportement du modèle O(N) en champ aléatoire pour toute valeur de N et toute dimension d, incluant le ferromagnétisme et l’ordre à quasi-longue portée (phase topologiquement ordonnée de type "verre de Bragg").


-  Jeudi 14 Mai à 14h au LPT

Heiko Rieger

(LPT and Saarland University, Saarbrücken, Germany)

A theoretical physicists view on blood vessel network remodelling during tumour growth

Résumé :

During tumour growth the regular arterio-venous vasculature in normal tissue is transformed into a highly inhomogeneous tumor specific vessel network. In many tumour types, like glioblastoma or melanoma, it displays a characteristic compartmentalization into several regions differing in vessel density, vessel diameter and in necrosis. With the help of a theoretical model we analyze the influence of various microscopic - molecular, mechanical and hydrodynamic - mechanisms on the global morphology of the emerging tumour vessel network. The model reproduces experimental data on tumour compartmentalization and predicts the blood flow patterns within the tumour and potential mechanisms for the formation of spatial inhomogeneities of the vascular network within the tumour, like so-called hot spots. Interstitial fluid flow within the tumour is shown to be generally directed outwards, thus establishing a barrier for successful drug delivery in anti-cancer therapy.

UN PARAPLUIE (DE DAME ?) A ETE OUBLIE DANS LA SALLE DE SEMINAIRE. L’ETOURDI(E) PEUT LE RECLAMER AUPRES DE MIREILLE CALVET (01 69 15 82 84)


-  Jeudi 28 Mai à 14h au LPT

Ladislav Samaj

(LPT and Institute of Physics, Slovak Academy of Sciences, Bratislava)

Long-ranged charge correlations at interface between media

Résumé :

In thermal equilibrium, the correlation functions of the charge density on the interface between two media of distinct dielectric functions exhibit a long-range decay at asymptotically large distances. The prefactor to this long-range decay depends on the physical theory which is used. I shall speak about its classical and quantum descriptions, without retardation (the velocity of light is infinite, magnetic forces are ignored) and with retardation (the velocity of light is assumed finite). Within the Rytov fluctuational electrodynamics, retardation causes the time-dependent quantum prefactor to take its static classical form, for any temperature.


-  Jeudi 18 Juin à 14h au LPTMS

Olivier Dauchot

(SPEC, CEA Saclay)

Creep motion of an intruder within a granular glass close to jamming

Résumé :

La compréhension des propriétés mécaniques des milieux amorphes, tels que milieux granulaires, mousses, émulsions, suspensions ou verres structuraux a suscité un intérêt majeur au cours des dernières décennies. Récemment, nous avons mis en évidence que des hétérogénéités dynamiques, contrôlent le voisinage de la transition de Jamming dans une assemblée de grains vibrés horizontalement. Cependant cette expérience ne permet pas d’accéder directement à une réponse mécanique du système. Etudier la traînée d’un intrus dans ces matériaux amorphes est une façon de créer un lien entre propriétés dynamiques et mécaniques. Au cours de ce séminaire, je présenterai des résultats obtenus récemment sur la dynamique d’un intrus tiré à force constante au sein de ce même milieu granulaire bidimensionnel. Nous observons que proche de la transition de Jamming, le mouvement de l’intrus est très fortement intermittent, présentant de très larges fluctuations de vitesses, caractéristiques d’un signal de "crackling noise". Nous montrons que la transition de Jamming se signale par un comportement critique de ces fluctuations. Enfin, en analysant les champs de déplacements et de volume libre autour de l’intrus, nous concluons que la transition de Jamming sépare un régime dominé par des réarrangements locaux de volume libre aux "faibles" fractions surfaciques d’un régime dominé par les réarrangements du réseau de forces aux "fortes" fractions surfaciques. Nous montrons aussi que cette transition est distincte de la transition de fluidisation, observée au dessous d’une plus faible fraction surfacique, qui dépend de la force appliquée.